ANTARCTIC

Etude multicentrique, visant à évaluer l’intérêt d’une dose de prasugrel adaptée à un test biologique Verifynow (Bras Monitoré) en comparaison à dose fixe de prasugrel (Bras Conventionnel) chez des patients âgés de plus de 75 ans nécessitant une angioplastie avec mise en place d’un stent en vue de réduire les complications hémorragiques et ischémiques ainsi que les thromboses de stents

L’incidence des maladies cardiovasculaires augmente considérablement avec l’âge et les sujets de plus de 75 ans représentent plus d’un quart des malades hospitalisés en soins intensif de cardiologie pour syndrome coronaire aigu (infarctus ou menace d’infarctus). La prise en charge actuelle repose sur la prescription de médicaments antiplaquettaires qui fluidifient les sangs associés à une revascularisation qui consiste le plus souvent à la mise en place d’une endoprothèse coronaire (stent).
Le traitement du syndrome coronaire aigu du sujet âgé est complexe carces patients présentent simultanément un risque accru de développer un caillot mais aussi dans le même temps de présenter des saignements.

L’étude ANTARCTIC est une étude clinique française multicentrique qui prévoit d’évaluer dans une population de 852 sujets âgés de plus de 75 ans et présentant un syndrome coronaire aigu avec mise en place d’un stent l’intérêt d’un traitement antiplaquettaire «à la carte » ajusté à un test biologique qui mesure précisément l’efficacité des médicaments antiplaquettaires (VerifyNow) en comparaison à une dose fixe de médicament antiplaquettaire.

Objectifs scientifiques

Démontrer dans cette population de sujets âgés de plus de 75 ans qu’un traitement antiplaquettaire ajusté à un test biologique (traitement « à la carte » avec possibilité d’augmenter ou de diminuer l’intensité du traitement) est supérieur à un traitement antiplaquettaire conventionnel (dose fixe de traitement) sur la réduction d’un critère clinique associant événements ischémiques et hémorragiques.

Bénéfices attendus pour les patients

Les études cliniques s’intéressant aux sujets âgés en cardiologie sont rarissimes. L’étude ANTARCTIC est unique et va répondre à une question fondamentale : « est-il possible d’améliorer grâce à l’utilisation d’un traitement à la carte le pronostic des syndromes coronaires aigus du sujet âgé ». Cette étude nous permettra de valider l’intérêt du monitoring et de l’adaptation du traitement antiplaquettaire dans une population où le rapport bénéfice risque semble particulièrement délicat à déterminer. Cette étude est unique et est particulièrement attendue par la communauté scientifique. Le dessin de cette étude vient d’être accepté pour publication dans l’American Heart Journal.